http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2010/03/20100318-124118.html

L’article cité ci-dessus rapporte que le gouvernement Harper veut mettre plus de restrictions sur les demandes de retour au Canada, à la fin d’y purger leurs peines d’emprisonnement,  de la part de canadiens incarcérés dans des pays étrangers.
Le taux de transfert est déjà moins d’un tiers de ce qu’il était sous le gouvernement précédent. De nouvelles restrictions sont proposées pour « rendre les incarcérés responsables et nous garder sauf d’eux. »
Faut-il comprendre que notre système d’incarcération et de remise en liberté n’est pas opérant et ne peut s’appliquer dans ces cas. Quel est donc l’avantage réel de laisser moisir des citoyens canadiens dans le système de prison draconien tel qu’il existe aux États-Unis et de laisser alors qu’une minorité revenir purger leurs peines au pays ? Est-ce donc une simple mesure attentiste de la part de ce gouvernement alors qu’il transforme subrepticement notre système actuel en un système inhumain et extrêmement dispendieux comme celui de nos voisins qui sont les champions de la criminalité la plus violente du monde industrialisé.