130501_Amanda_Knox_2

 

Les avocats criminel à Montréal sont bien conscients de la volonté du Canada d’extrader ses citoyens aux États-Unis, souvent dans les cas de télémarketing frauduleux. Les Canadiens sont régulièrement envoyés à être traitées par le système de justice pénale américain extraordinairement dure, même si une poursuite au Canada serait parfaitement viable. Des extraditions ont été ordonnées  même après des délais excessivement longs entre la commission de l’infraction et la date de la demande d’extradition.

 

En supposant que la condamnation pour meurtre d’Amanda Knox par un tribunal italien est maintenue en appel, il sera intéressant de voir jusqu’à quel point les États Unis se montrent prêt à renvoyer une Américaine pour purger une peine dans un pays étranger.  De nombreux avocats et analystes politiques prédisent que des excuses seront trouvées pour éviter  d’envoyer de Mme Knox en Italie afin de purger sa sentence de 28 ans de prison pour l’horrible  meurtre sexuelle de son ancienne colocataire. Il semble que les Américains ont confiance en leur propre système de justice pénale draconienne- pour ne pas dire cruel et inusité- mais il reste à voir s’ils  respecteront le jugement des tribunaux italiens, tel que prévu dans le traité en matière d’extradition entre les deux pays. En attendant les développements, les medias signalent que la meurtrière condamnée a reçu plus de 3 millions de dollars pour ses soi-disant mémoires. Le meurtre semble tout à fait profitable dans son cas jusqu’à présent.