Jusqu’à maintenant les causes de conduite avec les facultées affaiblies concérnaient presqu’ exclusivement  des taux d’alcoolémie depassant la limite permise. Cependant, la loi C-2 de 2008 a mis en vigeur des mésures plus sevère non seulement en matière d’alcoolémie mais aussi concérnant la conduite en état d’intoxication par la drogue. Devant le fait qu’ il n’existe pas encore d’appareil reconnu fiable, equivalent à l’ivressometre en matière d’alcool,  pour détecter la présence de drogues , la loi autorise l’administration de testes symptomatiques par des policiers qualifiés pour justifier des prises  d’echantillons de substances corporelles afin de détecter la présence de drogues intoxicants. Les journaux ont fait état récemment des programmes d’entrainement des policiers qui visent à les rendre compétent pour administrer des testes de dépistage de la présence de drogues chez les conducteurs. Il est donc à prévoir que des accusations portées pour conduites avec facultées affaiblie par la drogue vont se multiplier au fur que le nombre de policiers qualifiés augmente.