Si vous comptez devenir avocat criminaliste il serait peu sage de vous préoccuper uniquement de ce qui contribuera à votre ascension professionnelle. De nombreuses erreurs, commises par inadvertance, peuvent compromettre votre carrière juridique.
Voici quelques-unes des erreurs les plus faciles à commettre, et susceptibles de nuire à votre profession :

1. L’inconscience du temps
Le monde juridique est rempli de dates limites, que vous plaidiez une nouvelle cause ou que vous interjetiez (logiez) appel. Même si vous n’avez pas à respecter de date limite quotidiennement, il y aura certainement des cas qui exigeront que vous passiez la nuit à vous assurer d’avoir en mains tous les documents nécessaires à présenter à la cour le lendemain. Les juges et les greffiers à qui ces documents sont destinés sont mandatés par la loi pour être inflexibles en ce qui concerne les dates limites. Peu importe que vous soyez avocat à l’aide juridique ou spécialiste en litige, ces dates limites sont strictement respectées dans la profession légale.

2. Le relâchement (L’incurie ? La négligence ?)
Si vous cherchez un emploi qui vous permette de visiter Facebook toutes les demi-heures de 9 heures à 5 heures, rayez avocat criminaliste de votre liste. L’appréciation de votre firme vous est due en fonction du nombre d’heures de votre travail qui peuvent être facturées au client. La plupart des bureaux imposent du reste un nombre minimum d’heures aux avocats qu’ils emploient. Que vous vous concentriez sur le mot « facture »
Ou que vous vous efforciez d’être un excellent avocat, vous n’aurez guère le temps de vous détendre.

3. Le manque d’importance accordé au mot « confidentiel »
Tout autant que les médecins qui sont tenus de respecter la nature confidentielle de leurs rapports avec leurs patients, les avocats criminalistes doivent protéger les intérêts de leurs clients. En vue du fait que les défenseurs publics ont accès à des renseignements sensibles et confidentiels au sujet de leurs clients la discrétion s’impose. C’est aussi une manière efficace de défendre les droits de leurs clients. Il en ressort que la façon la plus simple de ne plus avoir aucun client au cours de votre carrière est de divulguer des renseignements confidentiels au sujet de l’un d’entre eux.

4. Une tenue professionnelle négligée
Un tribunal est un lieu où l’intimidation est un jeu légitime pratiqué par les avocats. Si vous n’êtes pas capable de revêtir la tenue appropriée à votre rôle, n’essayez pas de jouer le jeu. En les jugeant sur la façon dont ils sont vêtus, il devrait être difficile de départager les bons avocats des médiocres ; pourtant, quelle que soit votre compétence en tant qu’avocat criminaliste, un client ne vous choisira pas si votre tenue est négligée.

Sarah Rawson commente de façon intéressante divers sujets dans son « Blog». Elle mentionne voyages, programmes PharmD et les degrés dans la correction.